De futures thérapies ?

Nous envisageons pour Yanis et ses copains de nouvelles thérapies à court ou moyen terme selon leur futur développement : équithérapie, stimulations physiques et sensorielles, utilisation d'appareils spécifiques (Ex: Leukomat, Girostim, Armeo...)

Equithérapie

L'objectif de cette thérapie est de diminuer les symptômes psychopathologiques ou physiques du patient à l'aide de la présence du cheval. L'équithérapie est un soin psychique basé sur la présence du cheval ou poney comme médiateur thérapeutique, l'aide apportée peut alors être d'ordre psychique mais aussi corporel. Cette thérapie concerne adultes et enfants présentant des troubles de la motricité ou des difficultés comportementales. Le cheval est utilisé en tant que médiateur, en tant qu'être vivant doux, socialement valorisant et adapté, qui transporte, qui permet d'entrer en contact avec un être qui ne juge pas et ne donne pas d'avis. La rencontre avec le cheval, le toucher, le caresser provoquent une communication étroite entre le patient et l'animal.

Association Dominique (Toulouse) - Institut Devenir et Institut ADA

L'association propose une thérapie s’inspirant de méthodes traditionnelles de stimulations multi-sensorielles et des méthodes complémentaires pour créer un programme spécifique à chaque enfant.La méthode de stimulation multi-sensorielle se base sur la capacité du cerveau à se réorganiser en permanence (plasticité cérébrale).

C'est une méthode d'éveil dont le principe est la répétition quotidienne et adaptée de mouvements, de jeux, d'exercices afin de réveiller et de permettre "l'enregistrement" de fonctions cérébrales chez un enfant qui les a perdues ou ne les a pas encore acquises.

Un programme personnalisé est à refaire à la maison, axé sur le développement moteur, intellectuel et physiologique de l’enfant. Un suivi est programmé tous les 6 mois. Cet enseignement est basé sur ce que l’enfant peut faire, et non pas sur ce qu’il ne peut pas faire.

Centre Rossetti (Nice)

Le centre propose un entraînement robotisé intensif de la marche grâce à l'utilisation de l'outil Lokomat pédiatrique (un exosquelette permettant à l'enfant de marcher sur tapis roulant pour que le cerveau enregistre les mouvements.). Le protocole envisage 16 séances sur une durée de 4 semaines, à raison de 4 à 5 fois par semaine.

Il est également proposé un entrainement du membre supérieur à l'aide d'une orthèse de membre supérieur (Armeo) permettant de favoriser l'activité résiduelle du bras déficient.

Centre Marzénia (Pologne)

Ce centre propose des sessions intensives très complètes, avec différentes thérapies :  kinésithérapie, équithérapie, balnéothérapie, musicothérapie... Il possède des appareils à la pointe de la technologie : l'Armeo, l'appareil permettant de travailler la motricité des bras/mains, et le Lokomat, l'exosquelette reproduisant la marche.